Des caisses à vélo

L’association VillOvélO a récemment emménagé dans ses locaux de Pré-Leroy à Niort et elle nous a fait part de ses besoins de rangement pour les divers outillages et autres pièces détachées. C’est l’occasion pour l’atelier de fabriquer des caisses en bois brut, type « caisse à pommes ». Le modèle a cependant été adapté en laissant le minimum de joint entre les lattes du fond pour éviter que des pièces ne passent au travers, ainsi que l’orientation des pieds pour pouvoir glisser facilement la caisse sur sa longueur dans une étagère.

Les pièces débitées

Les lattes utilisées sont fournies telles quelles dans des longueurs de 1 et 1,2 m qui servent le plus souvent de volige mais dont les dimensions conviennent bien pour ces caisses également. Seuls les coins d’angle sont débités dans un plateau de 54 mm en châtaignier lui aussi.

Montage de caisse en châtaignier
Montage de caisse en châtaignier

L’assemblage est fait au marteau et pointes en perçant les pièces avant cloutage pour éviter que les lattes ne fendent. Pour couronner le tout, les faces avant ont été gravées au nom de l’association grâce à cette CNC.

Réalisations 2016-2017

LE meuble de l’association

La première réalisation commune des adhérents a désormais sa place dans la salle de cours commune à l’atelier, la finition à l’huile dure le protège et donne un aspect naturel tout en mettant en valeur le chêne. Ce projet aura été un bonne entrée en matière pour les premières années d’Atoubois.LE meuble

Voici les principales étapes de sa fabrication relatée dans des articles précédents :

Les dernières étapes furent la pose du plateau supérieur avec des bords arrondis au rabot manuel, puis la pose des tablettes intérieures et des quincailleries (charnières, serrure) pour l’assemblage final.

Le meuble en place Meuble en chêne

Les deux portes

L’assemblage des cadres avec une moulure s’est révélé assez délicat. Pour tailler la coupe d’onglet, nous avons utilisé un gabarit qui permet de rattraper la largeur de la moulure.

Montage pour les coupe d'onglets
Montage pour les coupe d’onglets

IMG_2340Cadres des portes

Montage à blanc
Montage à blanc

Les panneaux ont ensuite été calibrés pour s’insérer facilement dans la rainure et avec un jeu suffisant pour sa dilatation potentielle dans le cadre.
Panneau de la porte calibré

Avant le collage définitif, nous avons passé quelques couches d’huile dure prévue pour la finition sur les panneaux, pour éviter des marques sur le pourtour en cas de retrait.Collage

Portes montées
Portes montées

Bientôt les portes

En ce début d’année, l’association s’est un peu agrandie et les activités se sont diversifiées au gré de chacun(e)s. Les pièces suivantes du meuble demandaient aussi moins de mains d’œuvres. Il s’est agit de faire des queues d’arondes (à la main toujours) pour fixer deux planches qui seront sous le plateau supérieur. Elles renforceront la rigidité de l’ensemble et maintiendront l’équerrage.

Queue d'aronde
Queue d’aronde

Vue des renfort supérieur et du fond
Vue des renfort supérieurs et du fond

Nous avons également inséré le fond qui repose sur des tasseaux latéreaux. Nous avons pu ensuite nous attaquer aux portes. Leurs cadres comportent une moulure et l’assemblage en tenon-mortaise se fait en coupe d’onglet, une rainure permettant de placer les panneaux, de la même façon que ceux de l’arrière.

Usinage  des rainures
Usinage des rainures